logo article ou rubrique
université d’été : présentation, grille de relecture personnelle et communautaire
Article mis en ligne le 30 mai 2011
dernière modification le 13 novembre 2019

Université d’été.
APPRENDRE A REPERER LES APPELS DE DIEU DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI

Fiche d’appel des ateliers : à l’attention des responsables des ateliers de la CVX

Chers amis responsables des ateliers,

Ce courrier attendu est destiné à vous présenter l’Université d’été qui se tiendra à LILLE au HAUTMONT, du jeudi 25 août à 17H au dimanche 28 août vers 14H30.

Vous trouverez dans cet envoi :
 ? une présentation du but et du déroulement de l’université d’été,
 ? Ce qui est attendu des ateliers qui auront une contribution importante,
 ? La liste de contacts vous permettant d’obtenir toute précision que vous jugeriez utile.

1. Présentation de l’Université d’été.
a. Visée.

Dans la suite de la rencontre inter-ateliers qui s’est tenue en août 2007 à BIVIERS, la Communauté a formé le vœu d’une suite qui puisse s’élargir à la Communauté.
Il y avait 100 personnes à BIVIERS en 2007 : l’objectif est de réunir 200 participants de la Communauté (ou des non CVX qui seraient membres des ateliers), outre des personnes du diocèse de LILLE (une cinquantaine de personnes).
La deuxième raison de cette Université vient de l’émergence d’un appel à être davantage au service du monde par une écoute et une mission commune.
La Communauté a déjà choisi de répondre à plusieurs de ces missions, au plan national avec les œuvres (centres, présence auprès des étudiants) et au plan mondial.
Les ateliers font parallèlement le constat que les problèmes rencontrés dans la société excèdent les capacités de réponses individuelles quelque soit l’effort individuel fourni.
La Communauté sera amenée prochainement à discerner si elle est appelée à d’autres missions.

Elle a besoin pour cela de progresser dans sa connaissance, son écoute et sa compréhension du monde dans lequel nous vivons.
Notre spécificité et notre vocation nous conduisent à regarder le monde non comme des experts, que nous ne sommes pas, non dans l’indifférence, que nous rejetons, non dans la lucidité désespérée, qui est stérile, non plus encore dans le débat intellectuel, mais, avec la spécificité de notre spiritualité, dans la contemplation convaincue que Dieu est à l’œuvre dans le monde d’aujourd’hui.

Lorsque les hommes se mettent à l’écoute de l’Esprit et agissent, ils inventent des manières de faire nouvelles et témoignent d’une espérance. Lorsque les hommes l’oublient, ils se perdent dans le non-sens, l’adoration des idoles et des veaux d’or modernes ; ces dérives que nous percevons tous avec plus ou moins d’acuité nourrissent parfois notre découragement, notre résignation et finalement notre difficulté à œuvrer pour un monde dans lequel la vie fraternelle, puisse réellement prendre corps, et que la Communauté, notamment, nous donne d’en vivre en quelque sorte les prémices.

C’est cela, en relief et en creux, que nous voudrions apprendre à repérer un peu mieux ; car ce repérage pourra nourrir le discernement futur de la Communauté sur ses missions et nous aider individuellement et collectivement à redonner du sens à nos choix de vie et des perspectives à notre monde où tout s’accélère ; ce travail pourra aussi aider les ateliers à approfondir leur chemin ; et nous voulons, de façon aussi modeste que résolue, pouvoir repérer et encourager les gestes d’espérance et résister à l’écrasement et la déshumanisation que produit l’adoration des idoles de ce temps.

L’axe qui nous guidera est lié à nos textes fondateurs, notamment les principes généraux. La Communauté, lorsqu’elle s’est constituée en Communauté mondiale, a décidé de porter une attention particulière à la dignité de l’homme, à la vie familiale et à l’intégrité de la création (PG 4)
Nous ne partons pas de rien : ces textes ont nourri l’intuition de nos prédécesseurs, et c’est son déploiement qui a construit la Communauté à laquelle nous appartenons. C’est donc en portant une attention particulière à ces trois axes, privilégiés par notre Communauté mais pas uniques, que nous souhaitons vivre l’Université d’été pour apprendre, ensemble, à mieux discerner les appels de Dieu dans le monde d’aujourd’hui.

b. Déroulement et moyens
Pour nous guider dans ce travail, nous disposerons de plusieurs moyens :
- la prière, qui nous relie au Père dans notre vocation à devenir fils et filles de Dieu, et sans laquelle nous perdons le sens de nos vies et de nos actions.
- la formation théologique, car ce travail fait appel aussi à notre intelligence.
- l’analyse sociale, car nous avons besoin de mieux comprendre et mieux connaître le monde dans lequel nous vivons pour mieux l’aimer et mieux le servir.
- l’apport de l’Eglise, qui a discerné, aussi, sur les appels du monde et a produit des textes.
- le partage d’expériences notamment celles des ateliers pour nous ancrer dans la réalité de nos avancées mais aussi de nos tâtonnements.
- la mise en exercice, car elle correspond à notre manière de faire et d’apprendre ; en partant de nos acquis, en recevant des éléments de formation et d’analyse sociale, nous nous appliquerons à mettre en exercice ensemble ce travail de repérage des signes des temps.

Notre Université se déroulera en trois temps, qui forment un tout et nécessite donc une participation à la totalité du parcours.
Le premier temps sera celui du réenracinement dans le projet de Dieu pour sa Création : inachevée, mais fondamentalement bonne pour l’homme lorsqu’il se situe dans un juste rapport avec elle, et qu’il oriente ses décisions, individuelles et collectives, en accord avec sa vocation profonde de fils et de fille.
Le deuxième temps sera celui de l’ancrage dans la réalité de notre monde, à travers l’analyse sociale et le partage de nos expériences, et la prise de conscience de notre nécessaire conversion à travers une démarche de réconciliation.
Le troisième temps sera celui de l’expérimentation pour ensemble s’exercer à repérer les appels de Dieu dans le monde, mais aussi celui du regard vers l’avenir pour que cette expérience puisse se déployer notamment au sein de la Communauté.

2. La participation attendue des ateliers.
Cette participation est attendue en amont de l’Université, pendant celle-ci et en aval.
avant l’Université : nous invitons chaque atelier à préparer une relecture selon les questions ci-dessous : relecture de son histoire collective, notamment lors des sessions, mais aussi de la maturation individuelle des membres entre les sessions ; cette relecture sera éclairée par les extraits suivants de nos principes généraux :

« En nous rendant attentifs aux signes des temps et aux motions de l’Esprit, nous serons plus aptes à rencontrer le Christ en tout homme et en toute situation. » (extrait du PG6)
« Notre but est de devenir des chrétiens engagés, en portant témoignage des valeurs humaines et évangéliques qui, dans l’Église et la société, touchent à la dignité de la personne, au bien-être de la vie familiale et à l’intégrité de la création. Nous sommes particulièrement conscients du besoin urgent de travailler pour la justice par une option préférentielle pour les pauvres et un style de vie simple qui exprime notre liberté et notre solidarité avec eux. » (extrait du PG 4)

1) quels sont les appels du monde qui vous ont mis en marche ?

2) qu’est-ce qui touche votre atelier dans les deux passages des PG rappelés ci-dessus ?

3) après la mise en marche, qu’avez-vous perçu en chemin ? Quels grands enjeux, difficultés, appels du monde ?

4) quelles réponses fécondes et moyens trouvés ? quelles façons de faire, manières de vivre ensemble, de faire Communauté ? Pour quel service ?

Ces questions sont posées à l’atelier, au groupe en général, mais aussi à chaque personne. Le parcours collectif s’accompagne de fruits individuels, de démarches singulières.

• pendant l’Université (le vendredi après-midi) : les fruits de cette relecture seront présentés lors d’un forum de 40 min par atelier (20’ de présentation de la synthèse et 20’ de discussion) auquel assistera une partie des participants (sur le modèle de Nevers). Les différents forums des ateliers seront en parallèle, chaque forum sera répété 2 fois.
• Après l’Université, les fruits de l’Université seront prolongés par un n° spécial élaboré avec la revue Projet du Ceras. Il comportera 8 articles de fond sur les grandes évolutions et chantiers actuels, les diverses apports externes, et pour les ateliers qui le veulent, le résumé de leur synthèse (en 3 p chacun)

Lors du lancement du projet d’Université d’été, il avait été envisagé de « réserver » 10 places par atelier, de sorte que les membres des ateliers représentent au total 100 membres, soit la moitié des participants.

Nous allons finalement ouvrir les inscriptions de façon plus simple, sans « quota » ; mais le nombre de 10 peut constituer un point de repère pour chaque responsable, en vue, peut-être, d’appeler les membres à participer à l’Université d’été selon ce qui vous paraîtra juste.

Il serait bon que nous ayons un premier écho sur ce qui est demandé comme travail de préparation d’ici à la fin du mois d’avril : merci de vos retours sur la façon dont vous (responsables) recevez cette invitation.

Pour toute information supplémentaire, vous pouvez vous appuyer :

-Sur l’ESAT, (Geneviève GAUDEUL), spécialement pour ce qui concerne votre souhait éventuel de vous retrouver avant le début de l’Université d’été au sein de votre atelier (par exemple à partir du mercredi 24 août au soir)
-Sur les membres de l’équipe de préparation, et plus particulièrement ceux qui ont travaillé à cette invitation :
Marie POLINE, poline.mc0469@orange.fr
Didier NOEL didiernoel@aol.com
Guillaume DEMONCHY guillaume.demonchy@gmail.com
Jean ROBICHON. jean.robichon-avocat@orange.fr

Dans la joie de vous retrouver pour vivre cette belle expérience, par laquelle la Communauté souhaite ouvrir sa façon habituelle de faire (prier, partager, se former) à une contemplation du monde que nous avons à aimer et à servir en actes à notre portée.

Fraternellement.

L’équipe de préparation de l’Université d’été

qrcode:http://ccc.cvxfrance.com/universite-d-ete-presentation-grille-de-relecture