\n

Décision de la Compagnie de Jésus pour le « caractère central de notre alliance avec la Création »

"Le secrétariat pour la justice sociale et l’écologie a été autorisé par le Père Général à mettre sur pied un groupe de travail afin d’aider à mettre en œuvre le Décret 3 de la Congrégation générale 35, pour bien intégrer « le caractère central de notre alliance avec la création » (Décret 3, 36), en ayant bien à l’esprit que « prendre soin de l’environnement influe sur la qualité de nos relations avec Dieu, avec les autres hommes et avec la création même » (D 3, 32)" ; pour suivre les directives de Benoît XVI qui a consacré tout un chapitre (chapitre 4) de la Caritas in veritate à cette question et son dernier message pour la Journée mondiale de la Paix (1er janvier 2010) intitulé « Si tu veux construire la paix protège la création » ; pour mettre à jour notre tradition jésuite : dix années viennent de s’écouler depuis la publication de ’Nous vivons dans un monde brisé : réflexions sur l’écologie’ (1999) préparé par le Secrétariat, en réponse à la demande du décret 20 du CG 34 ; enfin, pour être attentifs aux signes du temps et savoir les lire : l’urgence de trouver des solutions à certains problèmes d’environnement comme le changement climatique et le manque de directives appropriées concernant l’exploitation des ressources naturelles et minérales, exige une réponse de la part de la compagnie.

Le Groupe de travail se composera de 5 Jésuites et d’un laïque : José Alejandro Aguilar SJ (Colombie), Leonard Chiti SJ (Zambie), José Ignacio García SJ (Espagne), Pedro Walpole SJ (Philippines), Joseph Xavier SJ (Inde) and Nancy C. Tuchman (É-U). Les deux modérateurs du groupe seront Fernando Franco SJ (Secrétariat pour la justice sociales et l’écologie) ainsi que Paul Locatelli SJ (Secrétaire pour l’éducation).

Cette unité opérationnelle serait appelée à préparer, dans de brefs délais, des recommandations pratiques qui puissent donner à cette préoccupation pour l’écologie une « dimension » à la hauteur de tous nos ministères, en suggérant un projet concret, un plan d’action, dont la dimension intersectorielle et interdisciplinaire soulignerait l’aspect global et international des problèmes, reposant sur des thèmes et méthodologies accessibles à la Compagnie qui pourrait alors utiliser ses propres capacités. Le Père Général a encouragé le Secrétariat à poursuivre dans cette direction."

source : Headlines