\n
Atelier CVX CCC
Chrétiens Co-Responsables de la Création

Accueil > Chroniques, articles ... > Et si la taxe carbone payait mon vélo ? (n°93)

Et si la taxe carbone payait mon vélo ? (n°93)

lundi 12 octobre 2009

La taxe carbone ou plutôt la contribution carbone-énergie : on en a beaucoup entendu parler ces derniers mois ! Depuis le pacte écologique de Nicolas Hulot jusqu’aux 17€ la tonne de CO2 retenus par le président de la République, en passant par les travaux de la commission Rocard…
On a parlé aussi de nouveaux prélèvements, de redistribution sous forme de chèque vert…

Mais il ne faut pas perdre le sens de cette taxe carbone : le constat universellement reconnu aujourd’hui est qu’il faut absolument diminuer de manière drastique nos émissions de CO2 :

 si on veut avoir une chance de maintenir l’augmentation de la température mondiale en 2100 en-dessous de 2 degrés

 si on veut limiter les conséquences de ce changement climatique : sécheresses par ci, tempêtes par là, hausse importante du niveau des mers, etc…

Le sens de la taxe carbone ou contribution carbone-énergie est de renchérir tout ce qui va nécessiter l’utilisation de produits carbonés : transports, habitat et produits de consommation qui utilisent gaz, pétrole et charbon.

Le montant de la compensation que les ménages toucheront – sous forme de déduction d’impôt sur le revenu ou de chèque vert – les Français pourront le dépenser comme ils le voudront, même en billet d’avion ou en voiture plus gourmande, si ça leur chante !

Le Club des villes cyclables a eu une idée folle : quitte à être redistribuées, les compensations qui découlent de la taxe carbone pourraient bien servir à financer l’achat de vélos pour les particuliers. Comme le dit son président : « Nous nous demandons si cette taxe ne pourrait pas servir à faire entrer les citoyens dans un cercle vertueux »

Le Club avance même 2 propositions :

1/ La 1re, c’est que tout achat de vélo serait subventionné par l’Etat à hauteur de 40% par exemple (plafonné à 200€)

2/ La 2e proposition, c’est que les employeurs pourraient financer à hauteur de 20 centimes d’euros le kilomètre les déplacements de leurs employés. Après tout, une indemnité kilométrique est déjà prévue dans certains cas pour les conducteurs…et puis, depuis peu, les entreprises prennent en charge 50% des abonnements pour les transports en commun.

Aujourd’hui, on estime que 50% des trajets de moins de 3 kms se font en voiture !

L’adoption de nouvelles mesures pourrait achever de convaincre les Français d’enfourcher leur bicyclette.

Pour Radio Présence

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0