logo article ou rubrique
Le commerce équitable (n°35)
Article mis en ligne le 2 mai 2008
dernière modification le 17 novembre 2019

Pourquoi parler du Commerce Equitable dans cette chronique « développement durable » :

Vous vous souvenez sans doute de ce que l’on nomme les 3 piliers du développement durable :
1/ le volet économique
2/ le volet social
3/ le volet environnemental

Ce sont bien là les 3 axes autour desquels sont rédigés la charte et les cahiers des charges du commerce équitable.

1/ le volet économique : l’un des points de départ du commerce équitable est une réflexion de producteurs du sud à la conférence des Nations Unies pour le Développement il y a plus de 30 ans : le fameux « we want trade, not aid » c’est à dire « nous voulons du commerce, pas de l’aide ». Qui dit COMMERCE dit activité qui fait vivre. Or, que se passe-t-il le plus souvent : les acheteurs des entreprises de nos pays riches vont acheter au sud des produits le moins cher possible, même si ça ne couvre pas les frais de production, même si les paysans n’ont pas de quoi accéder à la santé, à l’éducation.
Dans le commerce équitable, un prix minimum fixe est garanti, auquel s’ajoute une prime au développement versée à la coopérative.
Il y a aussi un engagement dans le temps, sur plusieurs années, avec le relais d’ONG pour accompagner le développement.

2/ le volet social : le commerce équitable veille aussi à la mise en place d’organisations de producteurs, de coopératives bien gérées qui, à terme, deviennent autonomes face au marché, des coopératives où les droits sociaux sont respectés (concernant le repos hebdomadaire ou travail des enfants par ex)

3/ le volet environnemental : il s’agit d’utiliser des méthodes d’agriculture qui respectent la santé des personnes et ont l’impact le plus faible possible sur la nature. C’est pourquoi il y a incitation à pratiquer l’agriculture biologique, avec une valorisation supérieure.

Pour avoir rencontré depuis 4 ans une bonne quinzaine de petits producteurs venant de divers pays et de plusieurs continents, je peux témoigner de l’espoir que représente pour eux le commerce équitable et de la fierté de voir leurs produits vendus à un plus juste prix dans les rayons de nos magasins.

Tout n’est peut-être pas parfait mais c’est un commerce où l’Homme est mis au centre de la relation commerciale et dans lequel il y a une volonté d’améliorer tout ce qui peut l’être.

Aujourd’hui : on estime que 1 400 000 familles bénéficient du commerce équitable, dans 60 pays.

Et si nous passions à l’équitable pour nos achats de tous les jours !

Et si nous donnions un coup de main pour qu’ils fassent partie du quotidien de tous, en faisant le choix de l’équitable pour la machine à café au bureau par exemple.

Les clés d’un commerce mondial plus juste sont entre nos mains.

Pour Radio Présence

qrcode:http://ccc.cvxfrance.com/Le-commerce-equitable-no35