logo article ou rubrique
Carême : la consommation (n°117)
Article mis en ligne le 8 mars 2010
dernière modification le 16 novembre 2019

Pour le Carême 2009, un secteur paroissial des Yvelines avait choisi d’axer sa réflexion sur le rapport au créé et donc au Dieu Créateur.

Prendre soin de la Création n’est pas une mode.

  • C’est une affaire spirituelle puisqu’elle commence par un acte d’adoration vis-à-vis du Créateur.
  • C’est une affaire morale puisque l’acte d’adoration doit se poursuivre par une action.

Le thème retenu aujourd’hui est celui de la CONSOMMATION

La consommation est l’acte d’achat ou l’utilisation de biens et services. Elle comprend par voie de conséquence les rejets de déchets associés qui sont, dans le meilleur des cas, recyclés.

1. A l’échelle mondiale, 20% des êtres humains se partagent 85% des biens et services consommés.

2. On utilise couramment le Produit Intérieur Brut (PIB) pour comparer les pays entre eux. Il est de 39 500 dollars aux USA, 30 900 en France et seulement 1 100 en République Centrafricaine. On se réfère peu à l’Indice de Développement humain (IDH) qui prend en compte la santé, l’éducation.

3. La finance et le marketing ont pris le pas sur la fabrication…ce qui a poussé de nombreuses marques à reléguer la production à des sous-traitants, en exigeant les meilleurs prix. Ainsi, pour un jean ou une paire de chaussures de sport, le coût du travail ne représente que 2 à 3 % du prix payé par le consommateur.

4. 1 milliard de téléphones portables produits chaque année, chacun ayant une durée de vie moyenne de 1 an ½ à 2 ans. Imaginons les enjeux du recyclage !

5. Pour produire des agrocarburants, pour faire place aux palmiers à huile, on déforeste en Amazonie, en RDC, en Indonésie…chassant par conséquent les populations indigènes et détruisant des écosystèmes.

Voici quelques remarques et quelques pistes :

 ? La différence de PIB entre les pays exprime-t-il aussi une différence de bonheur de vivre ?

 ? Quelle relation entre bonheur et consommation ?

 ? Dans quelles conditions de travail et de rémunération, les produits que je consomme sont-ils fabriqués ?

 ? Quelle planète vais-je léguer à mes enfants et petits enfants ?

 ? Qu’est-ce qu’une éthique de la consommation ?

Pour cela :

  • je repère ce qui peut être considéré comme de la surconsommation.
  • J’ai des critères de choix environnementaux quand je fais un achat.
  • Je m’informe sur les conditions de travail de ceux qui ont fabriqué les produits que je consomme.

Pour notre réflexion, voici un extrait du texte publié par la Commission Sociale des évêques de France :

« Chaque Chrétien est appelé à se convertir au Créateur. Il doit repenser fondamentalement ses habitudes de vie, qu’il s’agisse de nourriture, moyens de transport, achats de biens d’équipement, choix de destination de vacances ou renoncement aux gaspillages inconsidérés. »

Pour Radio Présence

qrcode:http://ccc.cvxfrance.com/Careme-la-consommation-no117