Conférence du père Armand Guézingar - Atelier CVX CCC

Conférence du père Armand Guézingar

, par Cécile Vacher

Le 9 avril, lors d’une journée régionale de formation de l’enseignement catholique Auvergne, la Commission d’Education à l’universel a accueilli le père Armand Guézingar* pour une conférence très intéressante « Développement durable et parole sociale ».

Différents thèmes ont été abordés :
engagement de l’Eglise sur le thème du développement : des conciles aux Semaines Sociales de France ;
enjeux ethiques et responsabilités ;
approche positive de la limite ;
repères théologiques : alliance et promesse...

Au cours de son intervention, le père Guézingar s’est beaucoup appuyé sur le livre de JM Pelt « Nature et spiritualité »
Il a bien voulu partager ses notes que vous trouverez en document joint.

*Père A. Guézingar
Université Catholique de l’Ouest, Economiste,
Spécialiste en théologie sociale et morale

Documents joints

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2008 à 09:49, par VILCHENON Nadia psychiatre et éthicienne, santé mentale et environnement En réponse à : Conférence du père Armand Guézingar

    Bonjour, je voudrais ajouter à cet article d’une grande richesse une citation de Mgr BRAND, ancien archevêque de Strasbourg :
    « Au nom de la gérance confiée à l’homme, il appartient aux croyants de s’engager pour une défense active de la création et du monde animal. Et cela non seulement parce que l’homme se dégrade en maltraitant les créatures (dites) inférieures, non seulement parce que, la disposition à la cruauté étant indivisible, le bourreau d’animaux risque de devenir cruel envers ses semblables (...). L’engagement des croyants s’impose parce que le Créateur inclut les animaux dans la Totalité de son dessein. »
    Il est temps pour l’humain de réfléter les qualités que Dieu a révélé dans la Création en l’ordonnant à partir de la nécessité de l’amour, de la compassion et de la justice, pour toutes les Créatures.
    Pourquoi continuer de défigurer l’image de Dieu en maltraitant la création et pourquoi le silence face à la monstruosité et la honte que représentent l’entreprise agroalimentaire et l’industrialisation du vivant avec la violence faîte aux bêtes de plus en plus intolérable. Merci encore et cordialement

juillet 2020 :

Rien pour ce mois

juin 2020 | août 2020

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?