Schéma de réunion « Noël Autrement » 2007 : le repas de Noël - Atelier CVX CCC

Schéma de réunion « Noël Autrement » 2007 : le repas de Noël

, par Cécile Vacher

A travers la campagne « Noël autrement 2007 », nous sommes invités cette année à donner du sens au repas de Noël, à retrouver l’envie d’apprécier, de savourer, et de goûter autrement : dans le choix des produits et leur préparation, mais aussi dans le partage de la table, comment honore-t-on la vie et la fraternité ?

« Heureux vous qui goûtez Noël autrement, vous redonnez son sens à Noël, vous préparez une Terre nouvelle ». Une invitation à vivre et approfondir le lien entre notre vie et notre foi, lors des fêtes de Noël.

Pour la prière

Nous pouvons regarder plusieurs points :

1. Le sens du repas préparé et partagé

(Choisir un des textes)

Ce que l’on partage est le « fruit de la Terre et du travail des hommes ». Lors de la multiplication des pains, Jésus demande qu’on ramasse les restes. On peut y voir un appel au respect de la Création, au respect des dons de Dieu, des affamés aussi. Le temps passé à préparer un repas est une marque de respect, pour la nourriture qui nous est donnée comme pour ceux avec qui elle sera partagée : un don de temps, de savoir faire, une co-création à partir de matières vivantes.

Evangile de Matthieu 14, 14-21

14 En débarquant, il vit une grande foule ; il fut pris de pitié pour eux et guérit leurs infirmes.
15 Le soir venu, les disciples s’approchèrent de lui et lui dirent : « L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive ; renvoie donc les foules, qu’elles aillent dans les villages s’acheter des vivres. » 16 Mais Jésus leur dit : « Elles n’ont pas besoin d’y aller : donnez-leur vous-mêmes à manger. » 17 Alors ils lui disent : « Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. » - 18 « Apportez-les-moi ici », dit-il. 19 Et, ayant donné l’ordre aux foules de s’installer sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons et, levant son regard vers le ciel, il prononça la bénédiction ; puis, rompant les pains, il les donna aux disciples, et les disciples aux foules. 20 Ils mangèrent tous et furent rassasiés ; et l’on emporta ce qui restait des morceaux : douze paniers pleins ! 21 Or ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.

Ou éventuellement :

Ce que l’on partage est le « fruit de la Terre et du travail des hommes ». Lors des noces à Cana, Jésus participe au bon déroulement de la fête. On peut y voir un appel au partage, à la « qualité » de la Création, au respect des dons de Dieu, des invités aussi. Le temps passé à préparer un repas est une marque de respect, pour la nourriture qui nous est donnée comme pour ceux avec qui elle sera partagée : un don de temps, de savoir faire, une co-création à partir de matières vivantes.

Évangile selon Jean 2,1-11

1 Or, le troisième jour, il y eut une noce à Cana de Galilée et la mère de Jésus était là. 2 Jésus lui aussi fut invité à la noce ainsi que ses disciples. 3 Comme le vin manquait, la mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » 4 Mais Jésus lui répondit : « Que me veux-tu, femme ? Mon heure n’est pas encore venue. » 5 Sa mère dit aux serviteurs : « Quoi qu’il vous dise, faites-le. »
6 Il y avait là six jarres de pierre destinées aux purifications des Juifs ; elles contenaient chacune de deux à trois mesures. 7 Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez d’eau ces jarres » ; et ils les emplirent jusqu’au bord. 8 Jésus leur dit : « Maintenant puisez et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent 9 et il goûta l’eau devenue vin-il ne savait pas d’où il venait, à la différence des serviteurs qui avaient puisé l’eau-,aussi il s’adresse au marié 10 et lui dit : « Tout le monde offre d’abord le bon vin et, lorsque les convives sont gris, le moins bon ; mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant ! » 11 Tel fut, à Cana de Galilée, le commencement des signes de Jésus. Il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui.

2. Une table, une famille élargie

Noël est aussi la fête d’une famille qui s’élargit : Marie et Joseph ont leur vie transformée. Mais l’élargissement ne s’arrête à la venue du Fils. Dès sa naissance, la famille est visitée, par les petites gens locaux, les bergers, puis par les nobles étrangers. Réserver un des repas du 24 ou du 25 décembre à l’entre-soi de la famille, c’est bien normal. Ne pas chercher un peu plus d’ouverture par ailleurs, c’est oublier les dimensions de la Bonne nouvelle fêtée :
Luc 14, 12-13
12 Il dit aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins, sinon eux aussi t’inviteront en retour, et cela te sera rendu. 13 Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles, 14 et tu seras heureux parce qu’ils n’ont pas de quoi te rendre : en effet, cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Pour le partage

1. Comment je prépare Noël ? Qu’est-ce qui compte pour moi dans cette fête ? Est-ce qu’il y a des choses qui me gênent ou que j’aurais envie de vivre différemment ?

2. Comment je choisis le repas de Noël (ou du réveillon) ? Sur quels critères : qualité, quantité, prix, présentation, convives ? Qui puis-je inviter ?

3. Après avoir relu les propositions de l’affiche, ai-je une idée de ce que pourrais signifier « autrement » pour moi cette année ? Comment puis-je le formuler ou l’appliquer concrètement ? Est-ce que je vois des obstacles ou des difficultés ? Comment puis-je les surmonter ?

Deuxième tour

Question subsidiaire :
Après cet échange, en quoi ce que j’ai entendu m’invite à aller plus loin « Autrement » ? Qu’est-ce que j’ai envie de dire à l’un ou l’autre pour l’accompagner ?

Evaluation

Pour aider à la concrétisation de notre réflexion, un petit document « simplifiez le temps des fêtes » issu d’un site québécois à visiter .
Compte tenu du nombre de pages relativement important de ce fichier (20), vous pouvez bien sûr le lire sur l’écran, ou éventuellement l’imprimer à raison de 2 pages par feuille (voir « gestion de la page » dans Acrobat), en recto verso cela ne fait plus que 5 pages… et tout reste très lisible.

Portfolio

affiche « goûter Noël »
juillet 2020 :

Rien pour ce mois

juin 2020 | août 2020

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?