Le Costa Rica (n°109) - Atelier CVX CCC

Le Costa Rica (n°109)

Il est situé en Amérique Centrale ; sa superficie est le 1/10 de celle de la France ; il bénéficie d’un patrimoine naturel exceptionnel et met tout en œuvre pour le conserver. Sa capitale est San José.

Il s’agit, bien sûr, du Costa Rica.

Ce petit pays bénéficie d’une situation géographique toute particulière, placé entre 2 continents, possédant de larges côtes ainsi qu’une chaîne montagneuse. La nature a offert à ce pays une faune et une flore rares. En effet, si le Costa Rica ne représente que 0,03% du territoire terrestre, il concentre à lui seul plus de 5% de la biodiversité mondiale. Au Costa Rica, ce sont plusieurs milliers d’espèces animales, parfois menacées, qui vivent dans des réserves protégées.

Le pouvoir politique a rapidement pris conscience de l’immense richesse que lui avait offert la nature et décidé de développer l’écotourisme. Depuis 1948 et la création de l’Organisation des Etudes Tropicales, le Costa Rica s’est doté d’un vaste arsenal juridique permettant la sauvegarde de son environnement. Il est par exemple interdit de couper un arbre sans autorisation ; et 25% du territoire national est placé sous protection en parcs nationaux ou en réserves écologiques. Les générations successives d’étudiants sont sensibilisées aux enjeux environnementaux…si bien que les acteurs économiques se prêtent au jeu.

Ainsi, la compagnie aérienne NATURE AIR est la 1re au monde à compenser ses émissions de carbone.

Depuis 20 ans, le pays s’est engagé en faveur de l’environnement :
dès 1989, était créé l’Institut National de la Biodiversité ; en 1994, on reconnaissait le droit de la population à un environnement sain.

Le président Oscar Arias, prix Nobel de la Paix en 1987, souhaite voir son pays afficher un bilan carbone neutre d’ici 2021. Il serait le 1er pays au monde ! Il faut dire que cette année-là sera celle du 200e anniversaire de l’indépendance.

Parmi les mesures prises, figurent le développement des transports en commun et des pistes cyclables, le recyclage des déchets, la préservation des ressources naturelles, un programme ambitieux de reforestation avec 9 millions d’arbres, le développement des énergies renouvelables qui devraient atteindre 90%. Il existe même, depuis 10 ans, une rémunération des gestes écologiques pour les propriétaires terriens ou forestiers.

A l’heure où la planète nous lance un immense défi, le Costa Rica nous montre un chemin et nous prouve que tout est possible, moyennant une forte volonté politique.

Il n’est pas trop tard mais le temps presse, c’est maintenant qu’il faut agir.

Pour Radio Présence

juillet 2020 :

Rien pour ce mois

juin 2020 | août 2020

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?