Où va la terre, document d'appui pour une proposition pastorale sur le thème de l'environnement - Atelier CVX CCC

Où va la terre, document d’appui pour une proposition pastorale sur le thème de l’environnement

, par Cécile Vacher

Une question à la foi : Où va la terre ? de Mireille Prévost et Roland Lacroix. Editions de l’atelier, octobre 2007

Une question à la foi est une collection qui regroupe des propositions pastorales dont l’enjeu est de rejoindre adultes, jeunes ou enfants dans le respect de ce qu’ils sont, de ce qu’ils vivent, de ce qu’ils croient.

Il s’agit d’abord d’inviter des personnes à se poser, à se laisser interpeller par un questionnement contemporain, par les échanges qui s’ensuivront et par la Parole de Dieu, à prier et à célébrer dans la simplicité conformément au texte national pour l’orientation de la catéchèse en France (conférence des évêques)

Cet ouvrage concernant plus particulièrement les questions liées à l’environnement peut donc être un soutien pour une mise en oeuvre dans une paroisse lors la fête de la création.

Plusieurs chapitres indiquent comment entrer dans la démarche :

Une question à la foi donne l’occasion à ses participants de se laisser interpeller par une question existentielle en plongeant dans l’expérience chrétienne, grâce à un climat communautaire.
Inviter des personnes à se rencontrer dans un climat fraternel est déjà en soi une bonne nouvelle. Sommes-nous assez curieux de ce qu’elles pensent, de ce qu’elles ont à nous dire ?
Nos contemporains ont besoin d’un christianisme serein, de chrétiens disponibles, accueillants, qui privilégient la qualité d’un moment vécu ensemble dans une rencontre gratuite. Il s’agit de faire goûter à la fraternité dont est capable une communauté chrétienne quand le Christ la réunit ;
Partager humblement avec nos contemporains quelques questions qui se posent au cœur de nos existences, non pour apporter des réponses (voir la réponse) mais pour plonger avec eux de manière neuve dans le mystère d’une rencontre dont Dieu seul a l’initiative.

La place à la parole et à la Parole est privilégiée :

Les points d’attention proposés ne seront pas étrangers aux membres de la CVX.

Il semble nécessaire aujourd’hui de redécouvrir cette place première du je unique à chacun, d’en faire le point de départ de l’ouverture au nous et à Lui.
Dans la proposition de la foi, on court toujours le risque d’oublier la source : Dieu lui-même.
Il ne s’agit pas de laisser aller la parole à partir d’une question de vie puis de plaquer, à partir de là, la foi chrétienne. La foi n’est pas un ajout. Le contenu de la foi sera donc interroger comme médiation pour nourrit les participants sur leur chemin d’humanisation. La médiation de la Parole de Dieu, grâce aux textes bibliques, permettra une maturation humaine et donc croyante.
La Parole gagnera à être proclamée, non seulement durant la célébration, mais aussi dans les ateliers de partage.
Elle résonne alors dans le texte, mais également dans les propres paroles des lecteurs-auditeurs qui échangent. Elle a alors des chances de faire son travail. Dans une lecture partagée, c’est dans la parole de l’autre que nous entendons la Parole qui nous est personnellement adressée.

Concrètement, pour la mise en oeuvre d’un temps de partage :

- Mettre en valeur un geste, une parole ou un objet de la liturgie chrétienne
- Faciliter le dialogue et une certaine créativité par une amorce (film, jeu…)
- Avant tout échange en petits groupes, prendre un temps personnel au cours duquel chacun réfléchit à la question et note pour lui-même comment il la comprend.
- Partir de ce que l’on a vu ou entendu avant d’engager le partage des expériences personnelles. La production essentielle des ateliers de partage est l’expression même des participants (Je).
- Faire résonner la question : comment la foi chrétienne parle t-elle de la terre et des hommes qui l’habitent ? Et les évangiles ? La foi chrétienne n’est pas déconnectée des grandes questions de l’existence.
- Inviter les personnes à noter à nouveau ce qui a bougé personnellement
- Valoriser les remontées des ateliers de partage (au cours d’une célébration ou sur un mur d’expression…)
- Etre prêt à un « après » : être relais d’une proposition, proposer des textes religieux et profanes à emporter.

Le document liste ensuite de nombreux supports récents : films, documentaires, chansons et sites internet qui peuvent être autant d’amorces, ainsi que les textes bibliques qui serviront d’ancrage dans la foi chrétienne.

La foi chrétienne ne nie pas l’état actuel de la planète ni la folie des comportements qui l’abîme. Mais notre espérance certaine est que, par la résurrection de Jésus Christ, tout effort, toute entreprise faite contre le mal, l’injustice et la mort ne demeure pas en fin de compte sans fécondité

Le document est accompagné d’un recueil de textes issus de traditions culturelles et spirituelles diverses célébrant la beauté de la terre et la responsabilité humaine. (peut être acheté séparément et proposé aux participants en fin de rencontre)

juillet 2020 :

Rien pour ce mois

juin 2020 | août 2020

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?