logo article ou rubrique
Action Carbonne (n°14)
Article mis en ligne le 7 décembre 2007
dernière modification le 15 novembre 2019

Nous savons que les pays signataires du protocole de KYOTO se sont engagés à diminuer, de manière quantifiée, les fameux Gaz à Effet de Serre, responsables du changement climatique Pour ce faire, Etats, entreprises, industriels ont dû et doivent prendre des dispositions précises.

Mais nous, particuliers, avons à prendre part à l’effort collectif. Selon la Mission Interministérielle de l’Effet de Serre (la MIES), dans notre pays, les ménages français sont responsables de 47 % de ces émanations.
Nous pouvons choisir de ne pas prendre l’avion pour partir en vacances ou préférer le vélo à la voiture pour nos déplacements urbains, ne pas surchauffer ou climatiser nos logements. Mais on ne peut pas toujours éviter ces déplacements, pour des raisons professionnelles par exemple. On ne peut pas éviter chauffage ou clim pour des raisons climatiques ou de santé (même si l’on peut en faire un usage raisonnable).
Pour ces émissions de GES que nous ne pouvons pas éviter, il existe le Programme Action Carbone.

Vous avez sans doute eu entre les mains le fameux livre « La terre vue du ciel » ou admiré ces reportages diffusés à la télévision. Pour les réaliser, leur auteur Yann Arthus Bertrand a voulu faire connaître au plus grand nombre les plus beaux coins de notre planète. Mais il a aussi pris conscience que tous les moyens utilisés pour nous livrer ces ouvrages (avion, hélicoptère) étaient responsables d’émanations dangereuses. Il a alors imaginé, dans le cadre de l’association qu’il a créée : GOOD PLANET et avec le concours de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) une grille de calcul dans laquelle on entre des données concernant nos modes de déplacement, les distances parcourues ou le type de chauffage de notre logement et qui chiffre alors quel peut être le montant d’une compensation volontaire. Ce programme propose donc aux entreprises, aux institutions et aux particuliers de compenser leurs émissions en finançant des projets pour lutter ensemble contre le changement climatique. C’est dans les domaines forestiers et dans les énergies renouvelables que sont choisis ces projets.

GOODPLANET est une association régie par la loi de 1901, sans but lucratif. Elle a vu le jour en 2005.
Pour la première année, en 2006, elle a planté 903 arbres dans le SE de l’Inde pour séquestrer 180 tonnes de carbone
En 2007, elle a permis avec l’aide d’une association locale, la fabrication et la diffusion de 458 cuiseurs solaires en Bolivie, ce qui correspond à économiser 175 tonnes de carbone mais qui limite aussi la déforestation et améliore les conditions de vie.
Enfin, des agences de voyage comme Voyages sncf.com, des compagnies d’aviation comme EASYJET commencent à proposer une écotaxe pour compenser les émissions que nos déplacements vont générer.
A noter que cette dépense citoyenne donne droit à un reçu fiscal et donc à une réduction d’impôts.

Pour Radio Présence

qrcode:http://ccc.cvxfrance.com/Action-Carbonne-no14