logo article ou rubrique
Sauver la planète : une unanimité non violente est-elle possible ?
Article mis en ligne le 26 octobre 2012
dernière modification le 14 novembre 2019

Colloque le 7 décembre 2012 de 9h15 à 17h30 à la Fondation Del Duca
17, rue Alfred de Vigny 75008 Paris - métro Courcelles

La Planète va mal et le développement durable apparaît de plus en plus
comme une chimère. Les seuls scénarios d’avenir crédibles sont ceux qui intègrent des ruptures dans l’orientation du développement économique sous l’effet d’événements dramatiques qui, selon toute vraisemblance, ne manqueront de survenir d’ici la fin du présent siècle.
Face un tel constat, nombreux sont ceux qui pensent que le combat mondial
contre les périls écologiques – au premier rang desquels le changement climatique – relève d’une logique de guerre, tant il semble impliquer un degré de mobilisation collective qui n’a été observé qu’à l’occasion des guerres modernes. La métaphore guerrière est suggestive, mais elle est aussi problématique, car elle met en jeu la violence comme ressort central de l’action. De fait, les hommes ont toujours eu besoin d’ennemis ou de victimes émissaires pour transcender leurs intérêts individuels et unir leurs énergies en vue d’un même but. Or, la violence à grande échelle n’est plus seulement moralement inacceptable : c’est désormais une option suicidaire.

Plus d’information sur http://www.rene-girard.fr

qrcode:http://ccc.cvxfrance.com/Sauver-la-planete-une-unanimite-non-violente-est-elle-possible