\n
Atelier CVX CCC
Chrétiens Co-Responsables de la Création

Accueil > Chroniques, articles ... > Le gaspillage (n°96)

Le gaspillage (n°96)

lundi 2 novembre 2009

Jusqu’au 1er juillet 2009, dans l’Union européenne, 36 espèces de fruits et de légumes devaient satisfaire à des normes exigeantes bien précises pour prétendre être disposés sur les étals des marchés et dans les magasins : forme régulière, grosseur suffisante, couleur, aspect de la peau…Exit les concombres tordus, les petits défauts sur la peau ou les carottes dont la croissance a été déviée par un caillou ! Ils étaient considérés comme indésirables et bien souvent jetés.

Depuis le 1er juillet 2009, les normes de commercialisation de quelques 26 produits ont été levées sous l’impulsion de la Commission européenne. Sont concernés par cette décision : les abricots, les artichauts, les aubergines, les carottes, les courgettes, etc…

En revanche, 10 produits représentant à eux seuls 75 % de la valeur des échanges en Union Européenne font l’objet d’un traitement particulier via le maintien de normes de commercialisation spécifiques parmi lesquelles : pommes, agrumes, laitues, tomates, fraises.

Que peut-on en déduire ?
Soyons des consommateurs vigilants et ne nous laissons pas « avoir » par l’extérieur : on a tous goûté des fraises belles mais fades, des pommes rouges et brillantes mais farineuses…mais aussi des fraises des bois parfumées, des petites pommes de variétés anciennes savoureuses. Une esthétique parfaite est loin d’être une garantie de qualité sanitaire et gustative.

Mais surtout la suppression (encore insuffisante) de normes de commercialisation va éviter un gaspillage scandaleux tandis que l’on parle de crise alimentaire à l’échelle du monde.

Le gaspillage, parlons-en !

Lors de la Semaine Mondiale de l’eau à Stockholm en Août dernier, il a été publié une étude « Du champ à la fourchette…limiter les pertes et le gaspillage »
Dans nos pays, on estime entre 25 et 33 %, la part de nourriture jetée…lors du transport, de la transformation, dans les supermarchés, les restaurants ou dans nos foyers.
N’oublions pas que tout produit, c’est aussi de l’énergie consommée, des engrais, des emballages, de l’eau…
On a ainsi évalué que l’eau gaspillée aux USA correspondait aux besoins de 500 Millions de personnes.

A Londres, le gouvernement est en train d’étudier l’interdiction des promotions : « 2 pour le prix d’1 » qui incite à acheter en trop grande quantité.

Pour Radio Présence

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0