\n
Atelier CVX CCC
Chrétiens Co-Responsables de la Création

Accueil > Schémas de réunion > Schéma de réunion, Noël autrement 2009 : Ne prenons pas la terre pour une (...)

Schéma de réunion, Noël autrement 2009 : Ne prenons pas la terre pour une dinde.

mardi 27 octobre 2009, par Cécile Vacher, Marc Declerck

Alors qu’en décembre prochain, Copenhague rassemblera le sommet mondial des Nations Unies sur le thème des changements climatiques, la nouvelle campagne « Noël Autrement », nous invite à prendre en compte notre vocation de chrétiens sur ce sujet. Et si on faisait de Noël un temps où nos cœurs se réchauffent, se mettent en route et tissent des liens avec ceux qui souffrent le plus de ces dérèglements climatiques.

L’affiche et le fond d’écran sont téléchargeables en bas de page, ou sur le nouveau site, tout beau, tout neuf : http://www.noel-autrement.org:80/
Vous trouverez également des pistes pour faire connaître cette campagne ici.

Réunion « Noël Autrement 2009 » selon la trame ignatienne : Ne prenons pas la terre pour une dinde A Noël réchauffons nos coeurs !

Pour réfléchir avant la réunion :

  Extrait du compendium de la doctrine sociale de l’Eglise, ch 10

« Les graves problèmes écologiques requièrent un changement effectif de mentalité qui induise à adopter un nouveau style de vie (…) Ces styles de vie doivent s’inspirer de la sobriété, de la tempérance, de l’autodiscipline, sur le plan personnel et social. Il faut sortir de la logique de la simple consommation (…)La question écologique ne doit pas être affrontée seulement en raison des perspectives effrayantes que laisse entrevoir la dégradation environnementale ; elle doit surtout constituer une forte motivation pour une solidarité authentique de dimension mondiale. »

  Appel des chrétiens pour le sommet de l’ONU à Copenhague sur le climat, décembre 2009 :

« Nous, chrétiens, exprimons notre vive inquiétude face aux conséquences du réchauffement climatique qui menace la vie de millions d’êtres humains. Ce réchauffement est la conséquence d’un modèle économique aujourd’hui dans l’impasse : il encourage une consommation sans limite qui épuise la terre et il creuse le fossé entre riches et pauvres. La résolution de la crise écologique doit passer par une remise en question fondamentale du partage des richesses à l’échelle mondiale. Elle invite à un effort majeur des nations comme des personnes à pratiquer plus de justice et de solidarité.

Nous, chrétiens, demandons aux responsables politiques français et européens de conclure lors de la rencontre internationale de Copenhague (7-15 décembre) un accord qui permette de limiter le réchauffement à 2 °C, seuil au-delà duquel l’adaptation des écosystèmes, et donc de nos sociétés, sera gravement compromise. Les pays industrialisés ont une responsabilité historique dans le réchauffement climatique : ils doivent l’assumer en diminuant drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre (d’au moins 40 % d’ici à 2020 par rapport à 1990), et en apportant aux pays en développement les moyens nécessaires pour évoluer vers des modèles économiques sobres en carbone.

Nous, chrétiens, nous engageons à soutenir et encourager les initiatives associatives, politiques et ecclésiales qui vont dans le sens d’une réduction des gaz à effet de serre. Afin de signifier notre espérance qu’il est possible d’habiter la Terre sans la dégrader, nous nous engageons, en fonction de nos moyens, à modifier nos comportements dans un ou plusieurs domaines de notre vie quotidienne : l’alimentation, les transports, l’habitat, les loisirs, le travail. Nous décidons d’orienter nos existences vers des modes de vie sobres, responsables et solidaires. »

Propositions de textes :

Matth 5, 1-11 : Béatitudes

Matth 6,9-15 : Notre Père

Matth 25, 35 : « J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais étranger et vous m’avez accueilli ».

Luc 24, 32 : « Notre cœur n’était-il pas tout brûlant au dedans de nous, quand il nous parlait en chemin »

Apocalypse 18

Partage

Sélectionner un questionnement adapté à la réunion :

  Est-ce que j’avais entendu parler de ce texte signé par de nombreux mouvements et chrétiens en France ? Est-ce que je me sens co-signataire ?

  Chauffage, éclairage, gaspillage, sur-consommation ou encore alimentation, transports, habitat…Est-ce que j’ai déjà été amené à modifier mon comportement en solidarité avec les autres habitants de la planète ? Comment je peux soutenir les initiatives autour de moi ?

  Les réfugiés climatiques, est-ce que ça me parle pour aujourd’hui ou est-ce encore hypothétique pour moi ?

  Les expressions « communion des saints » , « Notre père » peuvent avoir tout à coup une autre couleur mises à côté de la définition du développement durable qui parle de manière liée des générations du présent et de celles du futur. Comment ma foi me porte dans l’Espérance ? Comment est-ce qu’elle réchauffe mon cœur et celui des autres ?

  Et Noël ? Y a-t-il une sobriété heureuse et porteuse d’Espérance à soutenir à cette occasion ? A quelle sobriété m’invite Jésus naissant ?

  « Prendre quelqu’un pour une dinde » c’est abuser de sa générosité. Suis-je conscient d’une générosité de la Création pour moi ? Qu’elle est-elle ? Comment j’en rends grâce ?

 Suis-je prêt à annoncer une Bonne et Heureuse Nouvelle de manière prophétique en ce temps de Noël ? Comment je formule mon espérance pour ce monde à l’aube de 2010 ?

Interpellation

Après cet échange, en quoi ce que j’ai entendu m’invite à aller plus loin « Autrement » ? Qu’est-ce que j’ai envie de dire à l’un ou l’autre pour l’accompagner ?

Evaluation

« Vraiment le Seigneur est ici mais je ne le savais pas. » Genèse 28-16

Cette réunion m’a ennuyé, découragé, touché, déstabilisé, sensibilisé, envoyé en mission... ?

Voir en ligne : Noël Autrement

Portfolio

affiche Noël autrement Fond d'écran
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0