logo article ou rubrique
Agenda utile pour un développement durable 2006
Article mis en ligne le 30 décembre 2005
dernière modification le 20 novembre 2019

Les éditions La Martinière ont publié pour l’année 2006 un "agenda utile" illustré de belles photos de Yann Arthus Bertrand. Chaque semaine, une photo, une réflexion, des chiffres et des conseils pour réflechir et agir.

Quelques phrases tirées du document :

  • Au Japon, les ¾ des industries et plus d’1/3 des menages réutilisent leurs eaux usées (l’eau du lavabo est réutilisée dans les toilettes)
  • Plus de 70 % des stocks de pêche sont surexploités, épuisés ou exploités à la limite de leurs capacités de renouvellement. Les effectifs des gros poissons (cabillaud, flétan, raie, colin, espadon...) ont chuté de 90 %. Evitez le poisson d’élevage carnivore (bar saumon truite). Pour un saumon de 3 kg, il aura fallu 15 kg de poissons réduits en farine pour nourriture. De même préférez les poulets fermiers, qui ne sont pas nourris aux farines de poissons.
  • La France possède le deuxième plus gros potentiel éolien du continent (elle n’en exploite que 1 %).
  • Les Français réalisent moins de 1% de leurs déplacements à bicyclette contre 30 % aux Pays Bas et 10 % dans les villes suisses. Le vélo est pourtant le mode de transport le plus efficace d’un point de vue énergétique. C’est aussi le plus vendu.
  • Plus de 90 % des enfants et adolescents du monde vivent dans un pays en développement. Investir dans leur santé, leur éducation et leur acquisition de savoir-faire est un enjeu urgent. Car les potentialités sont énormes : à l’heure où la fécondité a tendance à baisser dans le monde, nombre de pays voient s’ouvrir un créneau démographique où le nombre de personnes actives sera bien supérieur au nombre de personnes à charge (enfants et personnes âgées).
  • Au siècle dernier la population de la planète a été multipliée par 3 ; la consommation d’eau par 6
  • On consomme aujourd’hui en 6 semaines le pétrole que l’on consommait en 1 an en 1950. Totalement dépendante des énergies fossiles, l’économie mondiale n’est pas prête à faire face à l’augmentation de la demande et à la diminution des réserves mondiales.
  • Si aucune mesure drastique n’est prise, la température à la surface de la planète augmentera de 2 à 6° C au cours du siècle. Pour stabiliser le climat actuel, les émissions de gaz à effet de serre doivent être divisées par 3. Des désordres écologiques et sociaux d’une ampleur sans précédent sont à craindre. S’équiper de lampes basse consommation (5 fois moins d’énergie consommée), utiliser un ventilateur plutôt que la climatisation (10 fois moins), utiliser du papier recyclé (5 tonnes de bois économisées par tonne de papier recyclé), éteindre les ordinateurs au bureau, il est possible d’agir.
  • Le bâtiment du parlement allemand couvre 92 % de ses besoins en électricité, 90 % de son chauffage et 60 % de sa climatisation grâce à l’énergie géothermique.
  • Avec 38 manquements au droit européen de l’environnement, la France est le plus mauvais élève de l’Europe notamment dans les secteurs de l’eau, des déchets, de la définition de zones naturelles protégées et du commerce d’espèces menacées d’extinction. 8434 décharges sont illicites et non contrôlées. Le rôle de la France au niveau environnemental est d’autant plus important qu’elle a sous sa responsabilité de grands écosystèmes d’importance mondiale : la France est ainsi le 2ème pays riche à posséder le plus de récifs coralliens au monde (après l’Australie)....
  • La durée moyenne d’utilisation d’un sac plastique est de 20 minutes, celle de sa dégradation, de 100 à 400 ans.
  • En Europe, les voitures hors d’usage devront être recyclées à 85% dès 2006 et à 95 % en 2015
  • Un fruit importé hors saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en saison. Acheter des produits locaux, c’est contribuer non seulement à la réduction de l’impact climatique mais aussi à la survie des petites exploitations agricoles.
  • En France, la moitié des déchets est constitué d’emballages. Un réflexe : acheter les produits les moins emballés.
  • La France est le 3ème utilisateur mondial de pesticides. En 2002, 2/3 des rivières et nappes souterraines françaises contrôlées étaient contaminées par des pesticides. Un Français absorberait chaque année en moyenne 1,5kg de pesticides dans son alimentation. La consommation des produits biologiques croît de 10 à 20 % par an. L’agriculture biologique, marginalisée pendant des décennies, a aujourd’hui le vent en poupe.
    ...

A offrir ou à s’offir en ce début d’année pour se sentir de jour en jour de plus en plus concerné.

qrcode:http://ccc.cvxfrance.com/Agenda-utile-pour-un-developpement-durable-2006