logo article ou rubrique
Laissons pousser (n°123)
Article mis en ligne le 26 avril 2010
dernière modification le 4 décembre 2019

Natureparif, l’Agence Régionale pour la Nature et la Biodiversité du Conseil Régional d’Ile de France lance, en ce début de printemps, l’opération « laissons pousser ».

15 communes d’Ile de France vont mettre à la disposition des citoyens des sachets de graines contenants 17 espèces de fleurs variées : coquelicots, marguerites, camomille sauvage, trèfle, centaurée, graminées…de quoi ensemencer le pied d’un arbre, un espace urbain délaissé, un rond point ou un coin de la cour d’école…
En recevant ces graines, on s’engage à respecter quelques consignes. Il est rappelé aussi –selon Claude Bourguignon, chercheur en microbiologie des sols — qu’une terre fertile est une terre qui contient vers de terre, acariens, araignées, cloportes.

Eh oui, les temps changent : une enquête récente de l’IPSOS révèle que 93% des Français considèrent que le lien avec les plantes, les végétaux et les jardins est devenu un aspect important de leur équilibre quotidien.
La vue d’un terrain vague ou d’une friche n’a plus le même effet repoussoir qu’il y a 20 ans. La nature domestiquée, les alignements quasi militaires de rosiers cèdent de plus en plus la place à des espaces traités de manière plus naturelle et spontanée. Qui n’a vu fleurir ces dernières années des prairies de jonquilles, de tulipes ou autres fleurs variées sur les ronds-points, les talus ou les bords de rocade de nos villes !

Quelles remarques peut-on en tirer ?

 ? Que c’est bon pour la biodiversité : outre le plaisir des yeux, des végétaux variés attireront et nourriront des insectes variés et sur une durée plus longue.

 ? Quand on ne traite pas, c’est fou ce qui peut pousser ! et dans ces espaces verts, pas besoin de supprimer les herbes qualifiées de mauvaises ou plutôt d’indésirables.

 ? Et puis, n’y a-t-il pas de plaisir plus simple que celui de regarder pousser, d’observer, de sentir et aussi de cueillir !

Enfin, ne l’oublions pas, 2010 a été choisi comme « année internationale de la biodiversité ».

A cette occasion, Paris prépare un grand évènement :

Les 23 et 24 mai prochains, sous l’égide de Gad Weil, célèbre metteur en scène des arts de la rue, les Champs Elysées deviendront les Champs de la biodiversité. Entre le Rond Point des Champs Elysées et l’Arc de Triomphe, sur une superficie de 3 ha, l’espace sera livré à 8000 parcelles plantées de très nombreuses essences agricoles et forestières.

Un évènement pour interpeller l’opinion publique de façon vivante et joyeuse sur le thème de la biodiversité, des fruits de la terre et de la capacité des hommes à agir localement.

Pour Radio Présence

qrcode:http://ccc.cvxfrance.com/Laissons-pousser-no123